Exposition

INTERCOUTURE – Objets du pouvoir

Musée d’Art Contemporain et de Multimédias, Echangeur de Limete, Kinshasa, Congo, Democratic Republic Of The (zaire)
28 Oct 2016 - 30 Nov 2016

Installation view, Shabazz X, coutesy of Goethe Institute Kinshasa
Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail to someone

L’exposition « INTERCOUTURE – Objets du pouvoir » présente des objets, des photos et des vidéos dans lesquels le rôle du pouvoir visible ou invisible dans la société civile de Kinshasa est thématisé.

Le point de départ des discussions sur la fonction sociétale du pouvoir se situe dans l’espace artistique de l’Echangeur qui symbolise en outre un lieu central du pouvoir étant l’un des bâtiments les plus hauts de Kinshasa.

Par sa performance « Medusa », la rappeuse Orakle Ngoy dévoile le pouvoir invisible des femmes congolaises. Celle-ci sera accompagnée par la projection d’une vidéo présentant des méduses Versace dans le quotidien des rues de Kinshasa. La méduse omniprésente dans l’image de la ville de Kinshasa est présentée tel un symbole du pouvoir féminin. D’autres performeurs : Huguette Tolinga, Nyangombe, Eliya Liyenge Nelly et BMB Voix d’Ange.

Le travail « Lumumba-Shakur » élaboré avec Chris Shongo et Hors Styns en rapport avec le rappeur américain 2Pac est dédié au pouvoir des mots et de la connaissance. Par la relation entre deux modèles qui, par leur usage et pensée, s’engagent contre l’impuissance et la manipulation, c’est un rapport entre le Gangsta-Rap américain et la critique coloniale de Lumumba qui est créé.

Henrike Naumann est née à Zwickau (ex-R.D.A.) en 1984. Elle vit et travaille à Berlin. Après des études de scénographie, elle s’établit comme artiste indépendante spécialisée dans les vidéos et les installations. Des résidences internationales l’ont conduite à Dar Si Said, Marrakech (Maroc), à la Ghetto Biennale de Port-au-Prince (Haïti) et à Kunsthuis SYB – Beetsterzwaag (Pays Bas).

Henrike Naumann est la première artiste invitée en résidence à Kinshasa par l’Académie des Beaux-Arts de Kinshasa et le Goethe-Institut dans le cadre du programme de résidences d’artistes sur trois ans « RESIDENCES URBAINES ». L’artiste réside pendant un mois à l’Académie, travaille sur différents sujets, crée des réseaux et réalise une présentation.

La résidence de Kinshasa est à l’heure actuelle le seul programme de résidence du Goethe-Institut sur le continent africain. Les résidences permettent aux artistes de passer du temps dans un environnement autre et de s’atteler de façon intensive à un thème ou à un sujet. Ainsi se créent des contacts sur la durée avec des acteurs de l’espace culturel et des artistes établis.

.

Artistes : Henrike Naumann, Orakle Ngoy, Huguette Tolinga, Nyangombe, Eliya Liyenge Nelly, BMB Voix d’Ange (musiciens) et Chris Shongo (photographe), Stors Hyns (performeur), Noha Matanga (designer), Junior Mvunzi (sculpteur) et Willfried LovaLova (sapeur)

L’exposition est réalisée en partenariat avec le Musée d’Art Contemporain et de Multimédias, Echangeur, ArtLab Africa et l’Académie des Beaux-Arts de Kinshasa.

 .

www.goethe.de