FRANCISCO VIDAL


Francisco Vidal 2. U.topia Luanda series, 2015, Angola's pavilion
Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail to someone

 

Francisco Vidal est né à Lisbonne au Portugal en 1978. Il vit et travaille actuellement à Lisbonne. Titulaire d’un MFA en 2012 à la Columbia University School of the Arts, New York, USA, il a ensuite suivi le programme d’études indépendant de Maumaus à la Maumaus School of Visual Arts de Lisbonne au Portugal en 2015, et obtenu un bachelor d’arts plastiques délivré par l’École supérieure d’art et de design de Caldas da Rainha, au Portugal en 2002.

Bien que n’étant pas né sur le continent, il se sent africain et il est un produit de la diaspora africaine au Portugal. Francisco travaille sur des dessins, des pièces sculptées et des installations, créant un univers qu’il n’est pas facile de catégoriser mais dont la continuité reflète son développement personnel et son point de vue. Ses travaux, de divers formats, sont l’aboutissement d’une réflexion de plus en plus précise sur la réalité dans laquelle il vit. Parallèlement à son propre travail de peintre, Vidal a joué un rôle essentiel dans la promotion du monde des arts visuels à Luanda. En 2012, aux côtés de Rita GT, Antonio Ole et Nelo texeira, il fonde le e-studio Luanda, un collectif d’artistes installés à Luanda, espace de projets et complexe d’ateliers qui met régulièrement sur pied des expositions et gère un programme d’éducation artistique.

Dans son travail actuel, Francisco Vidal revisite l’idée moderniste de la technologie qui place cette dernière au cœur du rêve utopique, représentée par la machine. Tiwani Contemporary montrera une installation réalisée par Vidal et conçue pour ce site particulier, réalisée en utilisant sa machine utopie : une boîte standard en contreplaqué contenant un kit d’outillage universel pour la fabrication sérigraphique de masse et qui fonctionne également comme outil à fabriquer du papier.

Une fois rassemblées ces carreaux de papier forment une toile modulaire, une peau en carton qui peut recouvrir d’infinies surfaces. Cette machine est née de la réaction à la propre expérience migratoire de Vidal et aux défis auxquels fait face l’artiste moderne et itinérant. In parallel with Francisco Vidal’s practice as a painter, he has played an instrumental role in fostering the visual arts scene in Luanda. Vidal est l’une des voix artistiques les plus exceptionnelles venues d’Angola à s’être fait entendre récemment, et son travail a fait partie de la sélection officielle du Pavillon de l’Angola lors de la 56e Biennale de Venise en 2015.

 

Don't miss out

Sign up to our newsletter now to get the latest stories from CONTEMPORARY AND (C&) delivered straight to your inbox

Thank you!

You have already signed up

Thank you!

We’ve successfully received your details.

To complete the subscription process, please click the link in the email we just sent you.

Don't miss out

Sign up to our newsletter now to get the latest stories from CONTEMPORARY AND (C&) delivered straight to your inbox

Thank you!

You have already signed up

Thank you!

We’ve successfully received your details.

To complete the subscription process, please click the link in the email we just sent you.